Paul Singh

Des humain·es, des animal·es et des danseur·euses, et tout ce qui se trouve entre elles.

Cet atelier fait partie de la série Dancing queer [Danser transpédégouine], un ensemble d’événements organisés par L’œil et la main où nous invitons théoricien-nes, artistes et chorégraphes autour d’une question : qu’est-ce qu’une approche transpédégouine peut nous apprendre sur notre manière de danser ?

Dans cet atelier, il s’agira de trouver les gestes et les formes pour soutenir une pratique collective : la jam de Contact Improvisation. On travaillera avec le poids et avec les mouvements du bassin. On apprendra à se repousser du sol et à donner son poids. Il arrivera qu’on dirige le mouvement d’un autre corps avec nos mains. On dansera en solo et on articulera nos solos à d’autres corps pour entrer en duo et en trio. On apprendra à lire dans les pensées (et à se tromper), à suivre des règles (et à les oublier), et puis quelques compétences pour porter le poids, le voler ou l’offrir. Toutes ces choses qui sont en jeu dans une jam, qu’on s’apprend les un·es aux autres, et qu’on retire de nos rencontres.

La première partie de l’atelier sera dédiée à une approche technique : nous aborderons des manières de bouger qui soutiennent des formes de confiance mutuelle, physique et instinctive, des formes qui nous donnent de la force et qui nous encapacitent. Dans la deuxième partie, il sera question de patience, de disponibilité, de communication et de vitalité dans notre pratique du contact. Toute la journée, il s’agira surtout de danser, et de faire dévier les manières dont nous pratiquons le Contact Improvisation.

Biographie

Paul Singh est un danseur qui vit et travaille à New York, aux États-Unis. Il s’est formé au département de danse de l’Université d’Illinois, où il a reçu divers enseignements en technique Alexander, en danse classique et moderne et en Contact Improvisation. Il a découvert le Contact Improvisation avec Chris Aiken puis étudié auprès d’Angela Dony, Yaniv Mintzer, Ray Chung et bien d’autres. Il a enseigné dans de nombreux festivals de Contact Improvisation, en Israël, en Russie, en Inde, en Espagne, en Allemagne, en Finlande, au Canada, et donné pas mal d’ateliers dans ces différents contextes où il s’intéresse à transmettre les principes physiques fondamentaux de la forme : la chute, l’envol, l’échec et la marrade. Comme étudiant et comme enseignant, il travaille à partir des principes de la méthode Bartenieff (ou ce qu’il en comprend) et de certains principes fondateurs comme la conscience de l’espace, l’ancrage, la douceur et la suspension volontaire des différences entre le haut et le bas. Il enseigne en ce moment à la Julliard School de New York, au Sarah Lawrence College et à Movement Research, où il transmet différentes formes de partnering, de barre au sol et de Contact Improvisation.

(Informations pratiques)
Quand?
samedi 9 mai 2020, 14h-19h
Où?
A micadanses
15 rue Geoffroy l’Asnier
[Passer la grille et de suite à gauche – puis 7504
2ème sous – sol: studio May B]
Pour combien?
Entre 45€ et 60€ (selon les poches)
Comment réserver?
par e-mail à Dancing Queer

Pour aller plus loin: une interview de Paul par The Stretch, NY